Les clochettes porte-bonheur, les origines du mythe

Mais qu'on donc en commun les belles clochettes blanches du muguet censées porter bonheur et le 1er Mai, officiellement fête du Travail ? A priori pas grand-chose, si ce n'est un hasard de date. Il ne s'agirait que de deux traditions nées d'une histoire différente, mais qui se retrouvent célébrées le même jour. Et pour ce qui est des origines du beau brin, il faut remonter jusqu'à l'Antiquité afin d'en connaitre la source.

Le muguet, une histoire étroitement liée au 1er mai

Dans la Rome antique comme chez les Celtes, le premier Mai était le jour où les célébrations florales en l'honneur des Dieu atteignaient leur paroxysme. Les premiers dédiaient cette journée à la Déesse Flora tandis que les seconds dansaient autour d'un chêne pour chasser les mauvais esprits. Et tout naturellement, ils prenaient du muguet avec eux puisqu'ils attribuaient à ces clochettes blanches le pouvoir de porter bonheur. Le 1er mai était aussi le jour où les navigateurs repartaient pour de longs périples en mer. Il leur fallait donc beaucoup de bonheur pour affronter les sautes d'humeur du grand bleu.

La tradition d'offrir du muguet pour le 1er mai semble un peu s'être perdue par la suite, mais refait surface en 1560. Ce jour-là, l'histoire nous raconte que le chevalier Louis de Girard de Maisonforte offre un brin de muguet de son jardin au Roi Charles IX en visite dans la Drôme. L'année suivante, le roi offrit du muguet à chacune des dames de la cour. La tradition reprenait vie.

Offrir du muguet le 1er Mai, une tradition qui a perduré jusqu'à nos jours

Les aléas de l'histoire ont sans doute perturbé la pérennité de cette coutume. Pourtant, elle a bien fait les choses en rappelant l'existence de cette plante porte-bonheur à plusieurs reprises. Et notamment à 3 reprises. La première eu lieu le premier mai 1895 lorsque Jenny Cook offre à son ami, le chanteur Félix Mayol un bouquet de muguet. Celui-ci monte sur scène avec quelques brins accrochés à sa boutonnière et entame une brillante carrière couronnée par le succès en 1902 avec son célèbre « Viens poupoule ». Le chanteur portera cette fleur porte-bonheur comme un emblème.

Le second fait historique participant au maintien de la tradition du muguet le premier mai arrive peu de temps après en 1900. Les grands couturiers parisiens organisent une fête où chaque dame reçoit un brin de muguet. Les clientes, séduites par le geste, en offrent à leur tour à leur propre cliente. L'effet boule de neige est en marche. Le troisième et dernier fait historique est relatif à la fête du travail proclamé en 1941 par le général Pétain. Il décide de remplacer l'églantine rouge, trop symbolique de la gauche, par le muguet blanc comme emblème de cette journée.

Des clochettes porte-bonheur qui cachent bien leur jeu !

Il est étrange de constater que le muguet, de tout temps, ait été pris et offert comme porte-bonheur quand on sait que cette plante est en fait toxique lorsqu'elle est ingérée. Cela ouvre la porte sur de nombreuses réflexions parmi lesquelles celle-ci : le bonheur serait-il donc si précieux qu'il faudrait le manipuler avec précaution ?

Le premier mai approche ? Découvrez notre collection porte-bonheur ici > muguet 1er mai.

Publication le : 27 Août 2019
Retour au BlogRetour à "Les fêtes à fleurs"
Conseils & entretien

Retrouvez tous nos conseils et astuces pour entretenir au mieux nos bouquets et plantes

Consulter la page

Découvrir, s'inspirer, s'émerveiller sur l'instagram de

Instagram